Ollivier Fouchard.  Le jeu de l'oie à la mode bretonne


Ollivier Fouchard prépare déjà le jeu des sept familles bretonnes, commercialisé l'an prochain.
Ollivier Fouchard prépare déjà le jeu des sept familles bretonnes, commercialisé l'an prochain.
Les jeux de l'oie et des petits chevaux revisités à la mode bretonne ! Ollivier Fouchard, créateur lorientais de la marque « Dousig », s'est associé à la société David Jeux pour remettre en piste ces deux jeux de société. À découvrir cette semaine.

Vous connaissez (forcément) le jeu de l'oie et celui des petits chevaux. Pas encore ces deux nouveaux jeux de société à la mode bretonne. Le peintre-graveur lorientais Ollivier Fouchard, créateur de la marque Dousig - et de « Je dévore ma Bretagne » (*) -, et la société rennaise David Jeux ont décidé de les remettre au goût du jour. Dans une version inédite et 100 % locale.

Tro Breizh ludique

Ici encore, 74 cases disposées en spirales et comportant un certain nombre de pièges, deux dés et un pion pour chaque joueur. On ne touche pas aux règles originales de ce jeu incontournable. La particularité réside plutôt dans le parcours et les instructions. Avec un terrain de jeu centré sur la Bretagne et son patrimoine. Objectif : promouvoir, de façon ludique, un maximum de lieux et produits typiques - et forcément un peu clichés - de chez nous : le phare et les averses de Penhars, les fraises de Plougastel (29), les Niniches de Quiberon, le port de pêche du Guilvinec (29), l'Ankou qui menace, les vents contraires en baie de Saint-Malo (35) qui obligent à revenir en arrière... Le jeu en vaut la chandelle : « La Bretagne est tellement riche : on pourrait imaginer une nouvelle édition pour évoquer tous les lieux dont je n'ai pas parlé », précise le créateur. La Bretagne historique, à cinq départements. « Sans faire de politique, je ne veux pas m'asseoir sur l'Histoire. C'est impensable de s'exonérer de la Loire-Atlantique dans un tel projet artistique », insiste le graphiste lorientais. Même principe pour le jeu de petits chevaux bretons et des phares mythiques de Bretagne, qui promène les joueurs dans plusieurs villes bretonnes (même Plouay est représentée) qu'il faudra atteindre pour gagner la partie.

100 % made in Breizh

Autre marque de fabrique : le maillage local affiché autour de la conception de ces produits. Jugez plutôt : les règles du jeu et les illustrations ont été conçues à Lorient, les plateaux imprimés à Brest, la sérigraphie et la fabrication des coffrets en bois réalisées à Rennes avec une commercialisation assurée par la société rennaise David Jeux. Déjà disponibles en ligne (www.jeux-palets.com), les coffrets en bois (1.500 exemplaires pour le lancement) sont livrés et commercialisés cette semaine, dans la grande distribution et magasins spécialisés (35 €). * La carte de Bretagne dissimulée dans le graphisme d'un bestiaire. Déclinée aujourd'hui en version martiniquaise.

Publié le 07 juin 2016
Modifié le 07 juin 2016 à 07h35
Tv Presse - Dousig sur Tebesud